en haut
en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (miro kader) the wolves.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
you should see me in a crown
messages : 83
crédits : avatar (c) hallows bb de la vie. / signature (c) the score ; heresy, twisty.rain.
MessageSujet: (miro kader) the wolves.   Mar 30 Oct - 17:09
miro kader
nom, prénom et surnom / miro azad kader, de son identité complète. ça porte les échos des origines de ses parents — et c'est un drôle de nom, qui lui a valu nombre de moqueries étant petit. il le porte pourtant la tête haute, et peu osent aujourd'hui se moquer de son patronyme, de peur de goûter le regret dans le sang qu'il ne manque pas de faire couler.
âge et date de naissance / il est âgé de vingt-huit ans, depuis le treize juillet dernier. le temps passe, mais rien ne change.
lieu de naissance, nationalité et origines / il est né à charlotte, north carolina, de parents syriens arrivés sur le territoire américain à peine quelques mois auparavant. ça lui vaut une nationalité américaine, malgré ses origines dont il a gardé un héritage culturel et linguistique.
occupation et finances / les finances familiales ont toujours été un casse-tête. bien vite, maman n'a plus vraiment été capable de les gérer, et c'est miro qui a pris le relai. qui a passé des nuits à pleurer sur des chiffres qu'il ne comprenait pas, et à demander de l'aide à des adultes quand besoin était. il y a toujours eu le chèque de pension que papa leur envoyait pour les aider, et les revenus de maman pour assurer une maigre base. mais miro s'est vite mis à travailler pour arrondir les fins de mois. enchaîner les petits boulots. mettre de l'argent de côté pour s'acheter du matériel de son, et commencer à mixer. aujourd'hui, c'est ce qu'il fait. dj, il prend les contrats à droite et à gauche. tout ce qu'on lui propose — et même parfois des boulots de technicien du son. il mixe, compose également. ne passe pas ses propres productions, préfère les garder pour lui. s'amuse, simplement, après avoir passé des années à trimer. il lui arrive de prendre également des petits boulots l'été, pour compléter les revenus. du genre à faire ce qu'il faut. et pour le temps de l'hiver, les rentrées d'argent glissent du côté de l'illégalité. lui et sa bande de pote organisent des combats illégaux, depuis quelques années. les adhésions rapportent, et les paris aussi. une autre source de recettes, qu'il se plaît à gérer d'une main de maître. tout pour ne pas manquer d'argent, et pour pouvoir entretenir sa mère. ses amis, aussi, quand ils en ont besoin. et, bien sûr, stella.
statut familial et civil / en couple, la plupart du temps. même si elle a onze ans de moins que lui, et qu'elle n'est même pas majeure. que, pour cette raison, il rompt avec elle plus souvent qu'à son tour. c'est mieux si on reste amis, qu'il lui dit. mais elle le séduit avec acharnement, la gamine. et sa maturité l'achève à chaque fois. lui donne envie de retrouver ses bras. il tente désespérément de ne pas s'attacher à elle, et de la garder secrète pour ne pas avoir d'ennuis. mais stella, il l'apprécie un peu plus que tout ça. côté famille, c'est tout aussi compliqué. son père n'est plus là depuis qu'il est enfant, et il se contente de récupérer chaque mois la pension que le juge l'a obligé à leur verser, à lui et à sa mère. elle est la seule qu'il lui reste vraiment, depuis que l'un de ses petits frères a foutu le camp, et que l'autre est retourné vers leur père pour lui soutirer l'argent nécessaire à enchaîner les cures de désintoxication. alors y a plus que miro et sa mère. sa mère, qui n'est pas vraiment capable de gérer ce qu'il lui reste de foyer. et même si la maison lui appartient, c'est plus elle qui vit aux crochets de son fils que l'inverse. miro qui fait les courses, miro qui fait à manger, miro qui s'occupe de payer les factures à temps et de tout gérer. en contrepartie, elle fait le ménage. ça l'occupe, et elle apprécie de toute façon trop la propreté pour s'en passer.
taille, corpulence et signes distinctifs / miro, il passe partout. grand mais pas trop, taillé juste comme il le faut. plutôt du genre gringalet, mais résistant comme un clou de cercueil. les oreilles percées — et des tatouages sur les mains, uniquement. une mâchoire de loup qui vient envelopper son pouce gauche, une croix sur le droit, et les mots « keep » et « calm » écrits sur ses phalanges. et quelques autres encres éparses, qui restent pourtant exclusivement concentrées sur ses mains.

traits de caractère / indépendant, instable, violent, rancunier, vindicatif, charismatique, leader, jaloux, colérique, possessif, protecteur, susceptible, adaptable, fier, lucide, calculateur, manipulateur, loyal, intelligent, juste.
ses parents étaient syriens, mais il est né et a grandi aux usa. •• la religion musulmane était très importante dans sa famille, jusqu'à ce que son père ne s'en aille — et que les valeurs ne s'en aillent avec lui. •• sa mère vit à son crochet. il habite encore dans la maison où il a grandi, parce qu'elle n'est pas capable de s'en occuper. et il fait presque tout. •• il a deux frères, dont il n'a pas eu de nouvelles depuis des années. •• il fréquente une gamine de onze ans de moins que lui — une mineure. ça le met en danger, il le sait. il n'arrête pas de rompre avec elle pour se protéger — mais il est accro, et il commence à avoir du mal à le nier. •• il est ultraviolent. •• ultra jaloux et ultra possessif, aussi. •• c'est un leader charismatique. il sait parler, sait charmer en quelques regards et quelques sourires. et il a les valeurs à la bonne place, sur certaines choses. •• pas sur toutes, malheureusement. ce n'est pas non plus un type bien, et déraper ne l'a jamais impressionné. •• il a une bande de potes qui le suivent depuis le temps de l'école, et ils continuent de se fréquenter, chaque jour que le bon dieu fait. •• ils se sont mis à organiser des combats à mains nues, il y a quelques années. une petite entreprise illégale qui grandit avec le bouche à oreille — et aujourd'hui miro n'y participe plus que modérément, tirant davantage de plaisir à regarder les autres s'entretuer qu'à prêter sa patte à la boucherie. •• il a une très bonne oreille, et sa réputation en tant que dj se fait peu à peu. •• il a une jolie voix, mais ne chante pratiquement jamais. sauf sur les mix qu'il enregistre lui-même. •• il est très indépendant et débrouillard. adaptable, aussi. rien ne l'arrête, et il semble rebondir à chaque coup que lui donne la vie. •• très protecteur, il est impossible de faire du mal à ses proches sans se mouiller. c'est d'ailleurs bien souvent synonyme d'ennuis — et la plupart de ceux qui l'entourent savent que sa mère, ses potes et sa copine, c'est sacré.
(f) fury oh fury / des exs. miro, c'est pas un type bien. des copines, il en a eues. et c'était toujours la même histoire. il est beau, il est charmant. il fait facilement tomber les filles sous son charme, et elles deviennent des reines que personne ne peut toucher ou approcher. ses reines, envers qui il est impossible de manquer de respect. mais miro, il finit par se lasser. par délaisser ses reines, et par rompre sans en être vraiment brisé. pour passer à la suivante. et ça ne plaît pas. ça ne plaît jamais. sauf si on se rend compte de l'effet néfaste qu'il pouvait avoir, et que sa jalousie et sa possessivité ne faisaient peut-être pas de lui le petit ami idéal, après tout. même s'il aurait tué pour vous.

(m/f) everywhere is war / miro, c'est pas un type bien. leader charismatique d'une part — enfoiré de l'autre. il a la verve facile, le poing bien trop aisé à provoquer. les bagarres, il les déclenche à tour de bras — et il sait rabaisser dans les règles de l'art lorsque besoin est. du genre violent, du genre peu sympathique pour ceux qui ne savent pas dénicher son bon côté, ou qui n'ont pas su se trouver sous le joug de son charisme dès la première rencontre. les ennemis, les adversaires, les rancoeurs, les némésis — il les collectionne.

(m/f) heathens / miro, c'est pas un type bien. des années déjà qu'il a commencé à organiser des combats illégaux avec ses potes — et ça rapporte. l'adhésion n'est pas chère pour qui veut participer, et c'est presque trop aisé de venir parier. combattants, spectateurs ou associés — sa bande a besoin de tout, et ils ne refusent jamais d'agrandir le business de quelques têtes.
1990 / Naissance de Miro Azad Kader, premier fils de Tamim et Haya Kader, deux immigrés syriens. Sa mère était déjà enceinte de lui lorsqu'ils quittèrent le pays, et Miro vit le jour à Charlotte, en Caroline du Nord, où le couple s'était arrêté après qu'un emploi avait été proposé à Tamim. 1993 / Naissance de Junaid Kader, deuxième fils de Tamim et Haya. La petite famille s'élargissant, Tamim commence à travailler avec plus d'acharnement, et à grimper peu à peu les échelons dans l'entreprise qui l'a accueilli. Haya travaille également de temps à autre, prenant des petits contrats de garde d'enfant ou de ménage. 1995 / Haya est enceinte de leur troisième enfant, lorsque Tamim a une promotion dans la branche de son entreprise située à Pensacola, en Floride. Ils s'empressent alors de plier bagage et déménagent. Quelques mois plus tard naît Assim, dernier des trois garçons que Tamim et Haya auront. 1998 / Ça fait quelques mois, déjà, que Tamim est distant. Et quand il a fini par annoncer à Haya qu'il avait rencontré quelqu'un, le monde des Kader s'est effondré. Il a fait ses bagages, et il lui a annoncé qu'il partait pour Miami. Un poste prestigieux, offert par une entreprise concurrente à celle dans laquelle il évoluait depuis déjà plusieurs années. Et Haya ne vient pas avec lui. C'est Cecilia, qu'il emmène. La femme qu'il fréquente depuis quelques mois, dans le dos de son mariage et de ses enfants. Il a la mine basse quand il le leur annonce, mais rien n'y fait : lorsque la porte se referme derrière lui, Miro commence à le haïr, et n'arrêtera jamais.

jusqu'en 2005 / Haya tient le coup. Redouble d'acharnement dans son travail, pour ses enfants. S'amourache de tous les hommes qui passent pour oublier le chagrin d'amour dont elle ne se remettra jamais. Mais aucun des hommes ne restent. Elle est trop instable — et ses gamins le sont tout autant. Pas le genre de poids qu'un homme, respectable ou non, veut avoir à traîner. Alors, peu à peu, Haya s'enfonce. Miro est le seul à le voir. Protège ses frères de la vérité. Jusqu'à ce que les caprices de Junaid, et les convocations chez le directeur pour les bagarres que Miro provoque sans cesse, ne finissent par achever d'épuiser maman. Et qu'elle ne puisse finalement plus supporter cette vie qui ne fait que mal tourner. 2006 / Lorsque l'huissier vient frapper à la porte, Miro réalise qu'Haya a touché le fond depuis beaucoup plus longtemps qu'il ne le pensait. Et que, par fierté, elle n'a jamais voulu en parler. Il promet que les factures vont être payées. Que les comptes vont être faits. Et il sauve ce qu'il peut, le gamin. À peine seize ans, et il vient trouver son professeur de littérature, le seul à vraiment voir par-delà sa violence et son instabilité. Et à accepter de l'aider à faire les comptes de la famille. En lui suggérant d'aller chercher de l'aide ailleurs — ce que Miro refuse. Trop fier pour ça. Et tournant finalement le dos à son professeur, lorsque celui-ci, pensant bien faire, va voir l'assistante sociale de l'école. 2007 / C'est difficile, de remonter la pente — mais Miro s'acharne. Pour sa mère, pour ses frères. Il travaille tous les soirs, et durant toutes les vacances scolaires. Force sa mère à travailler, elle aussi. Hors de question que tu nous laisses tomber. Et elle ne le fait pas. Encouragée par son aînée, Haya s'accroche. Junaid ramasse de l'argent où il peut, lui aussi. Et tous essaient de protéger Assim de la réalité.

2014 / Une fois l'école finie, Miro a continué de travailler. La plupart des amis de sa bande sont restés dans les environs, eux aussi — et ils ne se sont pas perdus de vue. Le gamin a continué de prendre le poids du foyer sur ses épaules, et s'est occupé de vérifier que ses frères mangeaient correctement, que leur linge était toujours propre et que leurs devoirs étaient fait. Haya le supplie de lui laisser le ménage — la seule chose qu'elle parvient encore à faire, et qui apaise étrangement son esprit troublé. Pour le reste, elle se repose sur les épaules de son aîné. Accepte de ne pas mettre de poids sur celles de ses cadets, et de centrer tous ses besoins sur Miro. Foyer malsain, qu'il décide finalement de quitter lorsqu'Assim atteint la majorité. 2015 / Avec l'argent qu'il a mis de côté, il a pu s'acheter du bon matériel pour mixer. Réaliser un rêve vieux de plusieurs années. Et il continue de travailler, d'arrache-pied. Gardant un oeil lointain sur sa famille — il sait qu'Assim vit toujours à la maison, mais que Junaid a lui aussi pris son envol. Qu'Haya tente de reprendre son foyer en main. Et Miro, lui, s'enfonce dans l'instabilité. S'enfonce dans la violence. Se bat plus qu'il ne le devrait, et se ramasse plus souvent qu'à son tour au commissariat. Il en vient à plaisanter, avec ses gars, sur le fric que pourrait leur rapporter des combats illégaux. Ils en rient jusqu'à finalement commencer à en organiser. Mauvais graine. fin 2015 / Le dérapage est brutal. Il manque de finir en prison lorsqu'un type avec qui il avait un différend saccage son matériel de mixage, et qu'il lui donne une vengeance particulièrement sanglante. Il ne s'en tire que de justesse, pour apprendre alors qu'Haya est à nouveau dans des difficultés financières dont elle ne saurait se tirer seule. Qu'Assim a foutu le camp dieu sait où, du jour au lendemain, sans prévenir personne. Que depuis plusieurs mois, déjà, Junaid soutire de l'argent à sa mère pour ses drogues, alors qu'il refusait avec acharnement toute l'aide que Miro lui proposait. Et la famille termine alors de se désintégrer. Miro retourne vivre avec Haya pour l'aider. Et lorsque Junaid arrive pour demander un peu plus d'argent à sa mère, Miro l'envoie chier. Junaid clamera qu'il ira chercher les poches de Tamim, puisqu'aucun d'eux ne veut l'aider. Et c'est la dernière fois que Miro le verra. jusqu'en 2018 / Miro ne recevra des nouvelles de Junaid que par intermittence. La première fois, lorsque Tamim lui téléphonera pour l'informer qu'il a pris les choses en main, et qu'il a payé pour la cure de désintoxication du gamin. Puis, par la suite, au gré des tentatives de s'en tirer de son frère. D'Assim, il n'entendra pas parler. Ignorant tout de l'endroit où son frère s'est enfui, mais comprenant silencieusement ce qui l'a poussé à faire, malgré la rancoeur et l'impression d'avoir été laissé derrière. Comme Tamim l'avait fait. Mais Miro ne cherche pas à le retrouver, ou à renouer avec qui que ce soit. Se contente de s'occuper d'Haya, tous les jours. De s'occuper de leurs finances. D'amasser de l'argent, de son côté, en multipliant les offres de contrat de dj ou de technicien du son. En continuant d'organiser des combats, et d'amasser le fric des adhésions et des paris. De récolter des intérêts, chaque fois qu'il prête de l'argent, et de rappeler à tout un chacun qu'il n'est pas le genre de gars avec qui on peut essayer de plaisanter. Ou de doubler. Ou de s'en tirer, lorsqu'une dette nous attend sagement au bout du chemin.

été 2018 / Miro commence à travailler comme animateur et technicien du son à l'Atlantic Playland. Lors d'une fête d'employés organisé sur la plage, il rencontre Stella. C'est le jeu de la bouteille qui décide qu'ils vont s'embrasser, même si elle est visiblement beaucoup plus jeune que lui — et même pas majeure. S'ensuit une drôle d'amitié, ponctuée par une attirance qu'il essaie de refouler, et un jeu de séduction qu'il ne peut totalement repousser. Avant la fin de l'été, les chahuts se transforment en baisers lors d'une soirée un peu trop alcoolisée, et l'envie de partager plus commence à les animer. automne 2018 / Ils l'ont fait. C'était sûrement une horrible erreur — mais il en avait trop envie pour s'arrêter, et elle le voulait aussi. C'est dangereux, pourtant. Stella n'est pas mineure, et ça pourrait lui attirer de sérieux ennuis. Ça alimente leurs disputes, que trop nombreuses. Et ça le pousse à rompre presque une fois par semaine, en se disant que l'amitié est sûrement mieux. Impossible de rester loin bien longtemps, pourtant. Stella lui plaît trop. Alors, tant bien que mal, il tente de la garder cachée. Aussi longtemps qu'il le pourra — car lorsque la vérité se saura, il sait que les problèmes ne tarderont pas à les rattraper. D'ici à ce qu'elle soit majeure, en tout cas.
fiche par blue walrus

_________________
Red lights, I could never stop. It's my turn to make history. Here we go, here we go; When I'm gone they'll remember me. Bang, bang–Won't stop till we're legends.  ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
you should see me in a crown
messages : 83
crédits : avatar (c) hallows bb de la vie. / signature (c) the score ; heresy, twisty.rain.
MessageSujet: Re: (miro kader) the wolves.   Mar 30 Oct - 17:15
play with fire
@stella crane / (queen) description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici
@ann jericho / (à venir) description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici
@niamh o'leary / (à venir) description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici
bury me face down
@"prénom nom" / (titre du lien) description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici
@"prénom nom" / (titre du lien) description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici
@"prénom nom" / (titre du lien) description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici description du lien ici
fiche par blue walrus
ajouter un lien :
 

_________________
Red lights, I could never stop. It's my turn to make history. Here we go, here we go; When I'm gone they'll remember me. Bang, bang–Won't stop till we're legends.  ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
you should see me in a crown
messages : 83
crédits : avatar (c) hallows bb de la vie. / signature (c) the score ; heresy, twisty.rain.
MessageSujet: Re: (miro kader) the wolves.   Mar 30 Oct - 17:16
sujets en cours
(1, www) through my veins — w/ @stella crane
(2, www) sinners — w/ @ann jericho
(www) titre du rp — w/ @"pseudo"
sujets terminés
(www) titre du rp — w/ @"pseudo"
(www) titre du rp — w/ @"pseudo"
(www) titre du rp — w/ @"pseudo"
sujets abandonnés
(www) titre du rp — w/ @"pseudo"
(www) titre du rp — w/ @"pseudo"
(www) titre du rp — w/ @"pseudo"
fiche par blue walrus
à venir :
 

_________________
Red lights, I could never stop. It's my turn to make history. Here we go, here we go; When I'm gone they'll remember me. Bang, bang–Won't stop till we're legends.  ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
you should see me in a crown
messages : 83
crédits : avatar (c) hallows bb de la vie. / signature (c) the score ; heresy, twisty.rain.
MessageSujet: Re: (miro kader) the wolves.   Mer 31 Oct - 16:08
n'hésitez pas à me contacter (de préférence par mp) si vous avez envie d'un petit lien avec miro. c'est pas un enfant de coeur, mais promis moi je ne mords pas. I love you

_________________
Red lights, I could never stop. It's my turn to make history. Here we go, here we go; When I'm gone they'll remember me. Bang, bang–Won't stop till we're legends.  ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (miro kader) the wolves.   
Revenir en haut Aller en bas
 
(miro kader) the wolves.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La cabale du crépuscule /VS/ Space wolves
» [CDA] [Lorth] Spaces Wolves 1000pts.
» Armée Space Wolves
» Question Space Wolves : Loup Solitaire et transport
» [Space Wolves] 2000 points

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: